Article

Quand les synchronicités font des miracles

Si vous en avez marre que vos projets, que vos rêves les plus profonds stagnent, si vous avez envie de plus de fluidité dans leur réalisation, d’aide pour enfanter vos intentions, je vais vous transmettre ce que j’ai appris de ce phénomène fascinant que sont les synchronicités. Ce phénomène lumineux qui surgit soudainement dans une vie pour donner des pistes, des opportunités inattendues, des coups de pouce parfois miraculeux.

Personnellement, j’ai plusieurs fois eu la chance de voir apparaître des synchronicités dans ma vie, alors que je ne m’y attendais pas. Et ces synchronicités ont réellement participé à la création de mon nouveau chemin d’auteur (je vous en parle un peu plus loin dans l’article) mais aussi dans de nombreux autres domaines. Le plus important est de garder les yeux ouverts quand ils se présentent à nous… Je vous parlais dans mon dernière article de la manière de « poser une intention » pour l’année 2020, pour ce nouveau cycle, pour un projet, pour le monde, pour la Terre. Dans cet article, je vais vous parler de la manière dont la vie peut répondre à cette intention pour la faire fleurir via les synchronicités.

Ps : Ce que j’appelle la «vie» ici, que certains appellent «l’univers» c’est la force de croissance du monde. Selon une vision assez chamanique, cette force de vie aurait un Esprit, une consistance au même titre que chaque chose, chaque être a un Esprit avec lequel nous pouvons «dialoguer» intuitivement et dans nos coeurs. Et cette vie, cet univers pourrait nous aider à donner corps à nos intentions.

Que sont les synchronicités ?

Très simplement, si on veut visualiser une formule : Synchronicités = plusieurs coïncidences

Les synchronicités sont une cascade de coïncidences troublantes qui arrivent généralement lorsque nous sommes face à un choix. Elles nous guident dans celui-ci. C’est le signe qu’une nouvelle voie s’ouvre dans nos vies, qu’un nouveau chemin est possible. Et, dans mon expérience, les synchronicités peuvent faire des miracles auxquels nous aurions à peine pu croire. Le psychiatre suisse Carl Gustav Jung est le premier à avoir parlé du concept des synchronicités. Il les définit comme « l’occurrence simultanée d’au moins deux événements qui ne présentent pas de lien de causalité, mais dont l’association prend un sens pour la personne qui les perçoit. » Les événements ne sont pas donc pas liées par un lien de causalité (poser une action qui donne un résultat) mais plutôt par un lien de sens.

Exemple : une personne pense à un voyage en Italie car elle a revu par hasard dans la rue une Italienne qu’elle avait connue dans son enfance (première coïncidence). Et puis, quelques heures plus tard, un livre tombe de sa bibliothèque alors qu’elle fait la poussière. C’est un dictionnaire franco-italien (deuxième coïncidence). Il est possible, je dis bien « possible », car en matière de synchronicités il n’y a pas de vérité absolue et il faut toujours prendre du recul et le temps de voir si les coïncidences sont bien un message… Il est donc possible, disais-je, que quelque chose de très beau l’attende en Italie…

Comment ça marche ?

Après avoir posé cette fameuse intention, la vie peut donc répondre sous forme de synchronicités, lesquelles sont l’expression que le futur que nous avons imaginé, le futur que nous avons appelé, créé en quelque sorte en posant l’intention, que ce futur est en train de se mettre en place dans la matière. On pourrait alors même dire que ce futur est en train de créer le présent et qu’on le perçoit grâce aux synchronicités qui en sont la manifestation. Personnellement, j’ai beaucoup lu le physicien, chercheur au CNRS, Philippe Guillemant. En résumé, il explique que le futur crée notre présent par un système de boucle temporelle et de rétro causalité. Je vous mets en lien l’interview que j’avais faite de ce physicien : «Et si le futur influence le passé ?» Je parle aussi beaucoup des synchronicités dans mes romans «Et j’ai dansé pieds nus dans ma tête» et «Là où chante l’étoile» car ce phénomène m’inspire.

Des synchronicités sur mon chemin d’auteur

J’avais posé l’intention forte de rencontrer une maison d’édition pour un projet de livre. Quelques temps après, je réalise l’interview du biologiste Jean-Marie Pelt. Quelques mois plus tard, je vais dans une libraire et je tombe sur un livre qui porte le même titre que celui que j’avais donné à mon projet de livre (première coïncidence). Troublée, je rentre chez moi et je vais sur le site web de la maison d’édition qui avait publié ce livre. Et quelle surprise lorsque je découvre que son auteur phare est Jean Marie Pelt (deuxième coïncidence). À cette époque, je connaissais déjà la puissance des coïncidences et comme j’ai ressenti alors des fourmillements, des frissons dans mon corps, j’y ai prêté attention. Je sentais que la vie était à l’œuvre et me parlait au travers de synchronicités. J’envoie donc un mail à Jean-Marie Pelt (avec qui je m’étais très bien entendue) pour lui parler de mon projet de livre. Quelques heures plus tard, il m’appelait pour me dire que la directrice littéraire de sa maison d’édition attendait mon appel ! Une semaine après, j’avais rendez-vous avec elle. Celle-ci ne publia pas mon projet mais me donna de précieux conseils, lesquels me permirent de rencontrer Solar, la maison d’édition qui a publié mes deux romans. Et puis, il y a eu encore d’autres synchronicités… C’était vraiment magique…

Mes astuces

> Etre ouvert, sans plus, car les attendre en les guettant bloque le processus. L’idée est plutôt de se laisser surprendre.

> Prendre du recul car parfois la coïncidence ne veut rien dire.

> Rester toujours équilibré. Ce n’est pas non plus une baguette magique.

> Généralement, les synchronicités sont un guide en vue de poser une action.

> Laisser le temps nous dire si finalement la coïncidence avait un sens fort.